La vie Communale

Découvrir ma commune

Histoire:

           Espinam Capresi, Espineul le Chevreux ,sont devenus Epineu le Chevreuil , bienque partie en "champagne",partie en "charnie", partie sur "végre", la commune a reçu un nom rappelant sa flore et sa faune passagère. La paroisse a été fondé par les disciples de Saint Benoit vers 987.
           Epineu le Chevreuil fut autrefois un centre important . Le 15 janvier 1790, l'Assemblée constituante partageait la France en départements, ceux-ci étaient divisés en districts et en cantons, Epineu le Chevreuil était l'un des cinq cantons du district de Sillé le Guillaume, il comprenait les communes de Saint Symphorien, Ruillé en Champagne, Amné, Chassillé, Chemiré en Charnie, et Etival en Charnie. La commune n 'est pas marquée sur la carte du Maine de 1633 (Galouedec) ni sur celle de juillet 1721, et pourtant de nombreuses dates figurent dans les actes et sur des murs et des toitures .
            Julian de Baif, seigneur de paroisse (1460-1530) reconstruit l'église après la guerre de Cent ans, il était l'oncle d'un poète très renommé au XVI éme siècle (1532-1589) dont le père Lasare de Baif fut également un écrivain célèbre.
            Jean Cosset, auteur d'ouvrages d'histoire religieuse (1533) naquit à Epineu .
            Les catholiques n'acceptant pas le concordat, avait fait quelques adeptes à Epineu: les tombes dans le cimetière rappellent leurs noms.
            La chouannerie prit naissance à Epineu, son chef, Louis Courtilliers, dit "Saint Paul" est né à Montreuil en Champagne le 26 février 1769, il est venu à l'age de 3 ans habiter " la petite maison ", grièvement blessé au Mont Livois, il est mort dans un grenier à l'Aunay, il serait enterré près d'une souche de saule entre le gué et l 'Aunay.
           L'abbé Mallard, curé d'Epineu, fut fusillé par les "Rouges" en 1793 sous un châtaignier à l ' extrémité nord du bois d' Epineu près de la ferme du même nom. Le châtaignier fut brûlé en 1883 et sur la souche en poussa un autre.
           34 croix rappellent ou rappelaient en campagne des faits saillants , souvent sanglant sur leurs lieux mêmes.
           L'église est de style Roman du 12 éme siècle à reconstitution gothique du 15 ème.
           Le cimetière a été délimité par dame Jeanne Torchon en 1855, le mur construit de 1876 à 1878. L'autorisation de construction du presbytère a été voté par le conseil municipal le 13 avril 1855, le mur de clôture a été construit en 1870.
           La planche de la perche date de 1881.
           En 1820 on comptait 1806 habitants, la population est tombée à 265 habitants en 1982 dont 211 électeurs.
         

Le blason :

           On retrouve les Baifs en raison du voeu de Julian de Baif au cardinal de Luxembourg , de bâtir l'église d' Epineu, l 'épine , en raison de la flore, le chevreuil, en raison de la faune et enfin le hibou (en patois le "Chouan") en raison de la présence d'un chef: Louis Courtilliers sur la commune et de combats locaux.